Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionatureOiseaux des JardinsMNHNLPOVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Participer
 - 
Participer : mode d'emploi
 - 
Ajouter un jardin
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
 - 
La carte des jardins
 - 
Les galeries
Données et analyses
 - 
Fiches espèces
 - 
Grive mauvis 16-17
 - 
Pinson du Nord 16-17
 - 
Accenteur mouchet 2016
 - 
Pinson des arbres 2017
 - 
Perruche à collier 2016
 - 
Moineau friquet 16-17
 - 
Grosbec casse-noyaux 16-17
 - 
Fauvette à tête noire 16-17
 - 
Grive musicienne 16-17
 - 
Serin cini 16-17
 - 
Étourneau sansonnet 16-17
 - 
Tarin des aulnes 16-17
 - 
Bouvreuil pivoine 16-17
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
Explication des symboles
    - 
la Foire aux questions
  Statistiques

Fiches espèces

 

Mésange charbonnière (Parus major)
crédit photo : Jean-Pierre Moussus

Description
La plus grosse mésange d'Europe ; tête noire avec de larges joues blanches ; ventre jaune citron uniforme avec une bande médiane noire sur la poitrine, plus large chez le mâle ; dos vert olive ; ailes gris-bleutées ; pattes grises et bec noir.

Habitats
On la rencontre dans toutes sortes de zones boisées : forêts, haies de bocages, bosquets de plaine … Elle est également familière des parcs et jardins où on la rencontre souvent à la mangeoire en hiver et dans les nichoirs en été. En montagne, elle peut monter à plus de 2000 mètres.

Période de présence
Sédentaire, la Mésange charbonnière est présente toute l’année chez nous.

Chant
Sonore, clair et perçant, il se fait entendre à partir de la fin de l’hiver. Le mâle se fait bruyant pour délimiter son territoire et attirer les femelles lors de la saison de reproduction. Il répète souvent inlassablement quelques notes, qui lui ont valu son surnom de 'sonneurs d'écus' : "ti-tu ti-tu...", ti-ti-tu ti-ti-tu...", tou-ti-tutu tou-ti-tutu...", etc...

Reproduction
Même si elle affectionne tout particulièrement les nichoirs artificiels, la Mésange charbonnière niche généralement dans une cavité d’arbre ou de mur, où elle construit un nid de mousse et d’herbes. Elle y dépose jusqu’à 2 couvées par saison à partir de la fin avril, composées de 5 à 11 œufs blancs tachetés de brun roux, qui seront couvés durant 13 à 16 jours. Les poussins sont nourris par les deux parents pendant 3 semaines, puis les adultes continueront de les alimenter hors du nid durant encore une vingtaine de jours.

Crédit photo : Jean-Pierre Moussus
 


statistique de l'espèce

Oiseaux des Jardins est un site co-administré par la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle.
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017