Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionatureOiseaux des JardinsMNHNLPOVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Participer
 - 
Participer : mode d'emploi
 - 
Ajouter un jardin
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
 - 
La carte des jardins
 - 
Les galeries
Données et analyses
 - 
Fiches espèces
 - 
Hirondelle de fenêtre 2022
 - 
Huppe fasciée 2022
 - 
Hirondelle rustique 2022
 - 
Perruche à collier 2022
 - 
Rougequeue noir 2022
 - 
Rougequeue à front blanc 2022
 - 
Moineau friquet 2022
 - 
Fauvette à tête noire 2022
 - 
Roitelet huppé 2022
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
Explication des symboles
    - 
la Foire aux questions
  Statistiques
Conseils d'observation
 - 
Comment observer ?
 - 
J’ai une mangeoire, puis-je participer au comptage de janvier ?
 - 
Pourquoi certains oiseaux sont blancs ?
 - 
Quiz : Identifier les oiseaux printaniers
Newsletter
 - 
Inscription à la newsletter
 - 
L'Observatoire et la science
Fiches espèces
 - 
Toutes les fiches espèces
 - 
Fiches confusion
Bilan des comptages nationaux
 - 
Bilans des comptages de janvier
 - 
Bilans des comptages de mai
Conseils
 - 
Fiches de comptage
 - 
Aide à l'inscription et à la saisie de données
 - 
Conseils nichoirs
 - 
Conseils mangeoires

Toutes les nouvelles
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
nbre/page :
nbre : 356
 
mercredi 3 août 2022
Bilan du week-end national de comptage de janvier 2022

Cette année encore nous avons abattu des records de participation à ce comptage. Les 23 500 participants ont compté les oiseaux de plus de 24 000 jardins ! Bravo à tous ! Plus de 737 000 oiseaux ont été dénombrés et 217 000 données collectées.

La participation est en augmentation dans la quasi-totalité des départements métropolitains. La Mésange charbonnière confirme sa place d’oiseau le plus fréquemment observé dans les jardins tandis que le Moineau domestique reste celui qui a été vu en plus grand nombre.

Pour découvrir tous les résultats en détails, vous pouvez télécharger le bilan complet ici : Bilan du comptage Oiseaux des jardins de janvier 2022.

En grand merci à tous pour votre participation à cet évènement.

Rendez-vous les 28 et 29 janvier 2023 pour le prochain comptage. Et rendez-vous dans quelques semaines pour le bilan du week-end de comptage de mai 2022 !

Et n’oubliez pas, l’Observatoire fonctionne tout au long de l’année alors n’hésitez pas à nous faire part de vos observations régulièrement !

Bonne lecture !

posté par Marjorie Poitevin
 
lundi 11 juillet 2022
ZEvent 2022 - Votez pour la LPO !

La LPO fait partie des associations potentiellement bénéficiaires de ZEvent 2022, une très importante opération de collecte de fonds organisée par le monde du jeu vidéo en ligne du 8 au 11 septembre 2022. L’an passé, plus de 10 millions d’euros ont ainsi été collectés au profit d’Action contre la Faim. Cette année, le public est invité à voter parmi une liste de 22 associations (et dont fait partie la LPO) présélectionnées par les organisateurs.
La cagnotte sera partagée entre 5 associations environnementales.
 

FIN DES VOTES - mercredi 13 juillet, 14h
Vous pouvez le faire tout de suite via ce lien

Il est possible de ne choisir qu’une seule association : la LPO !
Pensez bien à confirmer votre vote en cliquant sur le lien envoyé par mail ensuite. Attention à ce qu'il ne soit pas dans les spams.

Vous pouvez voter plusieurs fois en utilisant vos différentes adresses email et surtout n'hésitez pas à diffuser au maximum ce message autour de vous.
 
Votre vote peut faire la différence !
Ce soutien nous permettrait de renforcer nos actions en faveur de la biodiversité, sur le terrain, au plus proche de la nature.
 
C’est une occasion unique, on compte sur vous.
MERCI A TOUS

 

PS : une petite vidéo de l’édition 2021

posté par Marjorie Poitevin
 
mardi 21 juin 2022
Webinaire Observatoire Rapaces : mardi 5 juillet à 18h

Les rapaces vous intéressent ? Vous en observez de temps à autres dans votre jardin et vous souhaiteriez en apprendre un peu plus à leur sujet ? Le webinaire grand public de l’Observatoire Rapace se tiendra le 5 juillet à partir de 18h sur la plateforme Zoom. 

Cette conférence portera sur :

  • la présentation du dispositif de suivi des rapaces nicheurs
  • l'explication des méthodes d’analyses de données
  • la présentation des résultats de l'observatoire (effectifs, tendances, répartitions) sur la période 2018-2021

 

>> Accéder au programme du webinaire et à l'inscription<<

 

Crédit image : Circaète Jean-le-blanc (Circaetus gallicus) © Bruno Berthemy

posté par Clémence Gaudard
 
jeudi 2 juin 2022
Comptage des oiseaux des jardins de mai 2022 : bravo et merci !

Bravo ! Vous avez été plus de 3 500 à participer au comptage de mai 2022.

L’équipe de l’Observatoire des Oiseaux des Jardins remercie toutes les personnes qui ont pris une heure de leur temps pour dénombrer les oiseaux dans leur jardin !

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore saisi leurs observations, vous pouvez le faire avant le 9 juin sur la plateforme https://www.oiseauxdesjardins.fr/.

Pour vous aider, voici le guide du participant : https://cdnfiles2.biolovision.net/www.oiseauxdesjardins.fr/userfiles/Guideaideparticipation.pdf

Rendez-vous en janvier 2023 pour le comptage hivernal des oiseaux des jardins !

posté par Clémence Gaudard
 
vendredi 20 mai 2022
Enquête exclusive dimanche 5 juin sur France 5 :

Participant ou non à l'Observatoire des oiseaux des jardins, vous êtes sans doute nombreux à vous poser des questions sur la raréfaction voire la disparition des oiseaux.

Vous obtiendrez certainements des réponses grâce à l'enquête exclusive sur la disparition des oiseaux des villes et des campagnes menée par le journaliste Hugo Clément.

"Où sont passés nos oiseaux ?" sera diffusé le dimanche 5 juin 2022 à 20.55 sur France 5 !

>> Lire le communiqué de presse

 



Crédit photo : Rougegorge famillier © Pexels de Pixabay

posté par Clémence Gaudard
 
jeudi 12 mai 2022
Appel à volontaire : projet photographique sur les sciences participatives

Florence Joubert, photographe professionnelle, est à la recherche d'un ou d'une volontaire pour participer à un projet photographique sur les sciences participatives porté par le Ministère de la Culture et de la Bibliothèque Nationale de France.

  • Photos réalisées : dans le jardin de la personne - portrait et images pendant le comptage (observations à la jumelle, notes dans un carnet, etc..)
  • Durée : le temps du comptage (1heure)
  • Disponibilité : les 28 et 29 mai 2022
  • Périmètre : Finistère ou Bretagne
  • Utilisation (potentielle et non encore définie) : exposition, livre collectif et illustration d'articles de presse sur les sciences citoyennes.

Les photographies de Florence Joubert sont consultables sur son site internet et sur instagram.

>> Intéressé ? Contactez oiseauxdesjardins@lpo.fr.

 


 

posté par Clémence Gaudard
 
lundi 25 avril 2022
28 & 29 mai 2022 : week-end national de comptage des oiseaux des jardins

Le chiffre record de participation enregistré en mai 2021 se maintient, avec toujours près de 4 000 observateurs et autant de jardins impliqués dans cette opération. Du jamais vu pour le comptage de printemps. Nous espérons que cet engouement pour le comptage de printemps se perpétue dans les années à venir. Alors prêt(e)s à dépasser le seuil des 4 000 cette année ?

Il s’agit de compter durant 1h les oiseaux de son jardin, soit le samedi, soit le dimanche puis d’enregistrer ses observations en ligne surle site. Cette opération permet chaque année d’évaluer la richesse écologique des jardins et d’effectuer un suivi des populations d’oiseaux communs durant la saison de reproduction.

Comment faire ?

  • Choisirun jour de comptage, soit le samedi 28, soit le dimanche 29.
  • Trouver le lieu ! Idéalement un jardin, public ou privé, pas d’importance ! Il vous est aussi possible de participer si vous ne possédez qu’un balcon ou une cour.
  • Observer et noterdurant 1h tous les oiseaux qui se posent dans votre jardin. Le créneau horaire d'observation est libre, à vous de le choisir en privilégiant la matinée, moment où les oiseaux sont les plus actifs, surtout à cette période de l’année. Pour chaque espèce, ne dénombrez que l'effectif maximum d’oiseaux observés simultanément et ne comptez pas les oiseaux observés simplement en vol ou juste entendus.
  • Saisir vos observations sur le site de l'Observatoire. Si vous n'êtes pas encore inscrit(e), cela ne vous prendra que quelques petites minutes. N’hésitez pas à consulter le Guide détaillé d’aide à l’inscription et à la saisie de données en cas de difficultés.

Quelles espèces d’oiseaux vous pouvez observer en cette période ?

Même s’ils fréquentent les jardins en moins grand nombre que durant l’hiver, la quantité d’espèces observables reste importante. Mais il faut être attentif et bien ouvrir l’œil, car en cette période de reproduction les oiseaux se font physiquement plus discrets. Ils sont par contre beaucoup plus bruyants, marquage de territoire oblige !

Les années précédentes, lors du même comptage, se sont en moyenne 23 oiseaux qui ont été observés dans les jardins participants (découvrez les résultats complets du comptage de mai 2021 dans le bilan détaillé), avec en tête le Moineau domestique, le Merle noir, la Mésange charbonnière et la Tourterelle turque. Mais en cette période les participants peuvent espérer observer des espèces encore plus variées, comme la Mésange bleue, le Rougequeue noir, le Pinson des arbres, mais aussi des espèces typiquement estivales comme la Huppe fasciée, le Rougequeue à front blanc ou les Hirondelles, rustiques ou de fenêtres. Ces espèces ne sont présentes chez nous que durant la belle saison, alors profitez de ce comptage pour savoir si certaines d’entre elles fréquentent votre jardin.

À noter, toutes les espèces observées posées doivent être signalées, qu’il s’agisse d’une espèce commune comme le Pigeon ramier ou plus discrète comme la Fauvette à tête noire.

Prêt(e)s à franchir le seuil des 4000 participants et autant de jardins ? Alors rendez-vous les 28 & 29 mai 2022. Bon comptage à toutes et à tous !

Pour vous aider :

Retrouvez nos fiches d’identification des espèces.

N’hésitez pas à consulter nos fiches confusions, afin d’éviter les erreurs d’identification entre les espèces proches.

Vous avez observé un oiseau blanc ou avec une tache blanche inhabituelle, consultez notre  article sur le leucisme.

Si malgré cela vous rencontrez un problème pour l’identification d’un oiseau, envoyez une photo à l'adresse de l'Observatoire (oiseauxdesjardins@lpo.fr) avant le 15 juin 2022. Nous vous aiderons à l'identifier afin de pouvoir l'ajouter à la liste des espèces observées ce week-end !

Document à télécharger :  Affiche_comptage_mai2022VF-2952.pdf
posté par Clémence Gaudard
 
vendredi 18 mars 2022
Pourquoi certains oiseaux sont blancs ?

Merle blanc, chardonneret à tête blanche, ou encore moineau domestique avec quelques plumes blanches. Vous avez peut-être déjà observé des oiseaux en vous demandant s’il ne s’agissait pas d’un oiseau albinos ou d’une autre espèce que celle à laquelle le volatile vous faisait penser ? L’albinisme étant très rarement observé, car les individus ne survivent pas longtemps, il s’agit plus probablement d’individus « leuciques ». Découvrez l’origine de ce phénomène et les conséquences possibles, d’une part, sur les oiseaux et, d’autre part, sur son identification par l’observateur.

Les aberrations de la couleur des plumes, leucisme ou albinisme, sont principalement dues à différentes mutations génétiques. Chez l’Humain, le piébaldisme aussi appelé albinisme partiel, est la forme la plus proche du leucisme. Dans les deux cas il y a une absence de pigmentation. Si elle reste très localisée chez l’être humain (front et cuir chevelu), elle peut concerner n’importe quelle partie du corps (leucisme partiel) voire tout le corps (leucisme total) chez l’oiseau.

Toutefois, la dépigmentation peut aussi être causée par une maladie (exemple du vitiligo, une maladie de la peau concernant l’espèce humaine). Chez les oiseaux, d’autres facteurs peuvent avoir le même impact, tels qu’une carence, un vieillissement prématuré ou encore un stress.  

Mais pour comprendre l’action des mutations à l’origine du leucisme et de l’albinisme, il est important de connaître d’abord les éléments à l’origine de la couleur du plumage chez les oiseaux.

Les pigments responsables de la couleur du plumage chez les oiseaux : mélanines et caroténoïdes

Mélanines et caroténoïdes sont les pigments responsables de la coloration du plumage chez les oiseaux. Les premiers sont synthétisés par le corps de l’oiseau, les seconds sont assimilés via la nourriture. Le Flamant rose est le meilleur exemple, il se pare de sa belle couleur rose en se nourrissant de crevettes riches en cantaxanthine, un caroténoïde.

"Mélanines" s'écrit au pluriel car il en existe deux formes : l’eumélanine (donnant les teintes noires, marron foncé, grises) et la phaéomélanine (brun-roux à chamois). Ces pigments sont synthétisés par les « mélanocytes », cellules pigmentaires localisées dans la peau et les follicules des plumes.  

A noter que la couleur des plumes ne dépend pas que des pigments mais aussi de l’agencement des plumes voire d’une combinaison des deux. C’est le cas pour l’irisation des plumes bleues sur les ailes du geai des chênes.

 

Des mutations génétiques à l'origine des « aberrations » de la couleur des plumes

De nombreux types de mutations génétiques sont responsables d’un changement (dilution ou au contraire accentuation) de couleur ou d’une absence de couleur sur le plumage, localisée ou généralisée. L'albinisme, le leucisme, la mutation «brune», celles responsables de la dilution de la couleur du plumage, ou encore le blanchiment progressif, lié à l’âge, ou à l'opposé le mélanisme, ont des conséquences visibles sur le plumage des oiseaux. Le sujet étant vaste et complexe, seuls les deux premiers cas seront traités dans cet article.

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.oiseauxdesjardins.fr/userfiles/Illustrationarticle-leucismeok_2.png

Légende : a- Chardonneret élégant leucique partiel © Vincent Fraiscinet ; b- Moineau domestique mâle leucique partiel © CarmenCastellsChofield ; c- Corbeau freux albinos © Mark-Hope ; d- Merle noir leucique total © Paul Green

Dans le cas de l’albinisme (c-Corbeau freux albinos), la mutation touche la production des mélanines et génère une absence héréditaire de l’enzyme permettant la synthèse de ces deux pigments. Les couleurs liées aux pigments caroténoïdes sont donc conservées (du jaune au rouge). Les individus albinos sont rarement observés dans la nature car le taux de mortalité chez les jeunes stades est plus fort, du fait de leur plus grande fragilité.

Dans le cas du leucisme (a-Chardonneret leucique partiel, b-Moineau domestique mâle leucique partiel, d-Merle noir mâle leucique total), la mutation touche les gènes responsables de la migration des mélanocytes (cellules qui synthétisent la mélanine) lors du développement embryonnaire entrainant l’absence de ces cellules à certains endroits de la peau (leucisme partiel) ou sur toute la surface de la peau (leucisme total). Dans ce cas, contrairement à l'albinisme, tous les pigments (mélanines et caroténoïdes) sont absents.

Des conséquences variables pour les oiseaux

Les oiseaux leuciques et albinos sont réputés pour avoir une espérance de vie plus courte du fait d’une plus grande facilité de détection par les prédateurs. Selon Malher (2004), cette affirmation est à nuancer pour les oiseaux leuciques dont la survie dépendrait plutôt de l’espèce et du caractère partiel ou total de la dépigmentation. Et pour cause, certains oiseaux atteints de leucisme parviendraient même à se reproduire. Ces cas de reproduction sont rares mais ne constituent pas un fait exceptionnel. 

Quant aux oiseaux albinos, en plus d’être facilement repérables par les prédateurs, ils souffrent d’une fragilité oculaire du fait de l’absence de pigmentation de l’œil.

Comment ces individus "atypiques" sont-ils acceptés par leurs semblables ? Toujours d’après Malher (2004), tous les cas existent : « du rejet total à la formation de couple entre un leucique et un normal, avec même quelques cas où c’est le leucique qui est agressif » (3).

Leucisme et ornithologie

L’observation d’oiseaux au plumage anormal peut gêner l’identification, surtout si l’observateur n’est pas familier du plumage habituel de l’oiseau, voire parfois générer des erreurs d’identification (merle noir avec une tache blanche sur la poitrine identifié comme un merle à plastron, une corneille noire dotée d’un plumage « dilué » de couleur grise sur le corps identifiée comme une corneille mantelée).

Mais le leucisme a aussi des effets positifs notamment pour l’étude de la fidélité au site de reproduction ou d’hivernage. Au même titre que le baguage, une tache blanche particulière sur un oiseau permettra de le repérer plus facilement d’une année sur l’autre.

Signaler un oiseau leucique ou albinos sur le site de l’Observatoire Oiseaux des Jardins

Si vous avez observé un oiseau leucique ou albinos, et que vous êtes parvenu à l’identifier avec certitude, indiquez en commentaire « individu leucique » et joignez une photo dans la mesure du possible. Pour ajouter un commentaire à votre observation, reportez-vous à partir de la page 9 du Guide de participation.

En cas de doute sur l’identification, n’hésitez pas à envoyer la photo à oiseauxdesjardins@lpo.fr.

Sources de l’article

(1)    Lison Gevers (2017) « D’où viennent les couleurs des plumes des oiseaux ?». In Sciences et Avenir. Animaux. Oiseaux. Site de Sciences et Avenir, [En ligne]. https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/oiseaux/la-melanine-est-responsable-de-la-couleur-des-oiseaux_115384 [consulté le 17 mars 2022].

(2)    Hein van Grouw. (Janvier 2013). « What colour is that bird ? The causes and recognition of common colour aberrations in birds ». British Birds. Numéro : 106. Pages : 17–29

(3)    Malher (2004). Le leucisme : les oiseaux qui se déguisent. L’Oiseau-Magazine. Numéro : 76. Pages : 46-55).

posté par Clémence Gaudard
 
lundi 7 mars 2022
ENQUETE - donnez votre avis sur la modification de l'Observatoire des oiseaux des jardins

L’équipe de l’Observatoire des oiseaux des jardins réfléchit à apporter quelques modifications au protocole de saisie afin de collecter des données plus facilement analysables. Nous souhaitons associer les contributeurs à l’Observatoire à cette réflexion. Pour cela nous vous invitons à nous faire part de votre avis dans le bref questionnaire disponible ici  << Questionnaire – modification du protocole de l’Observatoire des oiseaux des jardins >>.

Date limite de réponse : 28 mars 2022

Merci pour vos réponses et contributions.

A bientôt avec les résultats.

posté par Marjorie Poitevin
 
lundi 31 janvier 2022
Comptage des oiseaux - quelques précisions

Un grand bravo à tous pour votre participation au comptage de ce week-end.

Vous avez été très nombreux et nous en sommes ravis. Vous êtes également nombreux à nous avoir contactés par mail pour des demandes d'informations ou parce que vous avez rencontré des difficultés avec le site de saisie de vos observations. Nous répondons à ces mails le plus rapidement possible mais un délai de quelques jours sera certainement nécessaire pour tous les traiter. Merci donc de patienter en attendant notre réponse et pensez à conserver précieusement vos observations ! 

Vous êtes également nombreux à vous poser des questions concernant la méthode à appliquer pour compter les oiseaux. Pour rappel, il ne faut enregistrer que le nombre maximal d’oiseaux de la même espèce vus en même temps et non pas compter tous les individus observés les uns après les autres (comme cela est expliqué au Conseil 5 ici <<Règles du comptage>>). Si vous vous êtes trompés, pas de soucis vous pouvez modifier vos observations à tout moment. Pour cela rendez-vous à la page 24 du guide d’aide.

Merci pour vos contributions !

posté par Marjorie Poitevin
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
nbre/page :
nbre : 356

Oiseaux des Jardins est un site co-administré par la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle.
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2022