Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionatureOiseaux des JardinsMNHNLPOVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Participer
 - 
Participer : mode d'emploi
 - 
Ajouter un jardin
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
 - 
La carte des jardins
 - 
Les galeries
Données et analyses
 - 
Fiches espèces
 - 
Coucou gris 2019
 - 
Huppe fasciée 2019
 - 
Hirondelle rustique 2019
 - 
Gobemouche gris 2019
 - 
Perruche à collier 19-20
 - 
Hirondelle de fenêtre 2019
 - 
Rougequeue noir 2019
 - 
Rougequeue à front blanc 2019
 - 
Martinet noir 2019
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
Explication des symboles
    - 
la Foire aux questions
  Statistiques
Conseils d'observation
 - 
Comment observer ?
Newsletter
 - 
Inscription à la newsletter
Bilan des comptages nationaux
 - 
Bilans des comptages de janvier
 - 
Bilans des comptages de mai
Fiches espèces
 - 
Accenteur mouchet
 - 
Bouvreuil pivoine
 - 
Chardonneret élégant
 - 
Etourneau sansonnet
 - 
Geai des chênes
 - 
Gobemouche gris
 - 
Grive mauvis
 - 
Grosbec casse-noyaux
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Mésange à longue queue
 - 
Mésange bleue
 - 
Mésange charbonnière
 - 
Mésange noire
 - 
Moineau domestique
 - 
Moineau friquet
 - 
Pinson des arbres
 - 
Pinson du nord
 - 
Rougegorge familier
 - 
Rougequeue à front blanc
 - 
Rougequeue noir
 - 
Sittelle torchepot
 - 
Tarin des aulnes
 - 
Troglodyte mignon
 - 
Verdier d'Europe
Conseils
 - 
Fiches de comptage
 - 
Aide à l'inscription et à la saisie de données
 - 
Conseils nichoirs
 - 
Conseils mangeoires

Fiches espèces

 

Merle noir (Turdus merula)
crdit photo : Frédéric Jiguet

Description
De couleur sombre, on l'observe le plus souvent au sol où il sautille ; les 2 sexes sont différents ; le plumage du mâle est tout noir, contrastant avec le jaune-orangé vif de son bec ; ses yeux noirs sont entourés d'un cercle de peau jaune ; la femelle est brune, souvent avec une gorge plus claire ; son bec est noirâtre avec du jaune pâle.

http://files.biolovision.net/www.oiseauxdesjardins.fr/userfiles/merlenoir-femelleJeanBisetti.jpg

Merle noir femelle - Jean Bisetti

Habitats
Se rencontre dans tous les milieux avec des arbres ou des arbustes, allant des forêts aux vergers mais également dans les espaces semi-ouverts. Peu farouche, il affectionne les jardins à partir du moment où un couvert végétal lui permet de se cacher, même si on l'observe le plus souvent à découvert sur les pelouses.

Période de présence
Migrateur partiel, le Merle noir est observable toute l’année dans notre pays. Sédentaire dans les régions littorales et méridionales, une partie des populations du nord du pays migrent vers le sud l’hiver, remplacée par des oiseaux venus du nord de l’Europe.

Voix
Son chant, bien connu, est généralement lancé du haut d’un perchoir bien exposé. Mélodieux et fluté, il présente de riches variations et se fait entendre dès le début de la saison de reproduction en mars.

Reproduction
Le nid est caché à faible hauteur dans un buisson, une haie ou un arbuste. C'est un bol d’herbes et de brindilles, garni d’herbes plus fines. La femelle dépose jusqu’à 3 pontes entre mars et août, constituées de 3 à 5 œufs verdâtres mouchetés de brun, qu’elle couve 2 semaines. Nourris par les deux parents, les oisillons prendront leur indépendance 1 mois et demi plus tard.


statistique de l'espèce

Oiseaux des Jardins est un site co-administré par la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle.
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019