Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionatureOiseaux des JardinsMNHNLPOVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Participer
 - 
Participer : mode d'emploi
 - 
Ajouter un jardin
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
 - 
La carte des jardins
 - 
Les galeries
Données et analyses
 - 
Fiches espèces
 - 
Hirondelle de fenêtre 2022
 - 
Huppe fasciée 2022
 - 
Hirondelle rustique 2022
 - 
Perruche à collier 2022
 - 
Rougequeue noir 2022
 - 
Rougequeue à front blanc 2022
 - 
Moineau friquet 2022
 - 
Fauvette à tête noire 2022
 - 
Roitelet huppé 2022
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
Explication des symboles
    - 
la Foire aux questions
  Statistiques
Conseils d'observation
 - 
Comment observer ?
 - 
J’ai une mangeoire, puis-je participer au comptage de janvier ?
 - 
Pourquoi certains oiseaux sont blancs ?
 - 
Quiz : Identifier les oiseaux printaniers
Newsletter
 - 
Inscription à la newsletter
 - 
L'Observatoire et la science
Fiches espèces
 - 
Toutes les fiches espèces
 - 
Fiches confusion
Bilan des comptages nationaux
 - 
Bilans des comptages de janvier
 - 
Bilans des comptages de mai
Conseils
 - 
Fiches de comptage
 - 
Aide à l'inscription et à la saisie de données
 - 
Conseils nichoirs
 - 
Conseils mangeoires

Fiches espèces

 

Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes)
crdit photo : Aurélien Audevard

Découvrez sa fiche espèce complète ici : Fiche du Grosbec casse-noyaux

Description
Le plus gros oiseau de la famille des Fringilles. Le Grosbec casse-noyaux est trapu : grosse tête allant du beige au fauve en fonction de la saison, cou massif, dessous beige, dos brun, ailes noires et brunes avec une bande alaire blanche, queue terminée de blanc. Bec court, jaune pâle en hiver et bleu gris au printemps. Comme l’indique son nom, le Grosbec casse-noyaux présente un bec d’une force impressionnante, pouvant briser, uniquement à l’aide de ses muscles, des noyaux de cerise ou d’olive, ce qui correspond à un force d’écrasement pouvant aller jusqu’à plus de 60kg, pour un oiseau ne pesant qu’une cinquantaine de grammes ! Les deux sexes sont semblables, la femelle étant tout de même plus terne.

Habitats
Le Grosbec casse-noyaux se rencontre principalement dans les milieux boisés, les forêts de feuillus ou mixtes. Il apprécie particulièrement les hêtraies. Cependant il n’est pas rare de le trouver dans des vergers (où il se nourrit) et dans les parcs et jardins. Il se fait cependant généralement assez discret, sauf en hiver où on peut le voir aux mangeoires.

Période de présence
Migrateur partiel, il est observable toute l’année chez nous, avec, cependant des disparités en fonction de la saison : présent quasiment sur la totalité du territoire en hiver (à l’exception des Landes), il se fait plus rare en été en PACA, en Languedoc Roussillon, sur toute la côte atlantique.

Voix
Son chant est calme, très aigu et difficile à percevoir. Il le pousse généralement au début de la saison de reproduction pour attirer une femelle. Il est formé d’une série de « tsic tsic » métalliques.

Reproduction
La saison de reproduction commence fin avril. Après avoir choisi son partenaire, la femelle construit le nid, généralement dissimulé dans un arbre feuillu, à l’aide de brindilles, d’herbes et de lichens. En forme de coupe, il accueille de 3 à 6 œufs bleu pâle ou verdâtres, légèrement mouchetés de noir, couvés principalement par la femelle pendant une douzaine de jours. Puis les deux parent vont nourrir les jeunes à l’aide d’un mélange d’insectes et de graines régurgitées pendant encore 2 semaines avant qu’ils ne prennent leur envol. Il peut y avoir 1 et 2 couvées par saison.


statistique de l'espèce

Oiseaux des Jardins est un site co-administré par la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle.
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2022