Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionatureOiseaux des JardinsMNHNLPOVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Participer
 - 
Participer : mode d'emploi
 - 
Ajouter un jardin
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
 - 
La carte des jardins
 - 
Les galeries
Données et analyses
 - 
Fiches espèces
 - 
Chardonneret élégant 19-20
 - 
Gobemouche noir 2020
 - 
Tourterelle des bois 2020
 - 
Hirondelle rustique 2020
 - 
Gobemouche gris 2020
 - 
Perruche à collier 19-21
 - 
Hirondelle de fenêtre 2020
 - 
Rougequeue noir 2020
 - 
Rougequeue à front blanc 2020
 - 
Martinet noir 2020
 - 
Fauvette à tête noire 2020
 - 
Roitelet huppé 2020
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
Explication des symboles
    - 
la Foire aux questions
  Statistiques
Conseils d'observation
 - 
Comment observer ?
Newsletter
 - 
Inscription à la newsletter
 - 
L'Observatoire et la science
Fiches espèces
 - 
Toutes les fiches espèces
 - 
Fiches confusion
Bilan des comptages nationaux
 - 
Bilans des comptages de mai
 - 
Bilans des comptages de janvier
Conseils
 - 
Fiches de comptage
 - 
Aide à l'inscription et à la saisie de données
 - 
Conseils nichoirs
 - 
Conseils mangeoires

Fiches espèces

 

Roitelet huppé (Regulus regulus)
crdit photo : Frédéric Jiguet

Découvrez sa fiche espèce complète ici : Fiche du Roitelet huppé

Description
Le Roitelet huppé est le plus petit oiseau d’Europe avec un poids allant de 5 à 7 grammes. Les parties supérieures sont vert olive, poitrine et ventre blanc sale, ailes d’un mélange de vert et de noir présentant une large bande blanche. L'absence de cou lui donne un aspect trapu. Bandeau jaune vif chez la femelle, orangé chez le mâle, bordé de noir, qu’il peut dresser lorsqu’il est inquiet; bec court et noir ; contour de l’œil blanchâtre ; pattes brun-clair. Les deux sexes sont semblables. Peut être confondu avec le Roitelet triple-bandeau, qui est différenciable par son bandeau noir au travers de l’œil.

Habitats
Le Roitelet huppé se rencontre surtout dans les forêts, avec une nette préférence pour les boisements de résineux, où il construit son nid. Mais il fréquente également les grands parcs et jardins présentant des boisements de conifères. En dehors de la période de reproduction on peut le voir dans des boisements de feuillus mais également dans les zones plus broussailleuses.

Période de présence
Présent sur tout le territoire durant la saison hivernale (conséquence de mouvements migratoires d’oiseaux venus de régions plus au Nord), la répartition du Roitelet huppé est moins homogène en nidification, quand il est absent du pourtour méditerranéen, ainsi que d’une grande partie du littoral corse et d’une importante partie de la vallée de la Garonne.

Voix
Très discret, c’est généralement le cri du Roitelet huppé qui trahit sa présence. Il est fin et très aigu. Son chant, également très aigu, est composé d’une répétition de cliquetis haut perchés. Il se fait le plus souvent entendre  fin avril - début mai lorsque le mâle délimite son territoire et cherche à attirer une femelle.

Reproduction
Dès la fin avril, le chant du mâle se fait entendre pour attirer une femelle. Une fois le couple formé, les deux partenaires vont construire le nid. Ce dernier est presque sphérique (avec une petite entrée au sommet) et est suspendu aux hautes branches d’un conifère (plus de 15 m) tel un hamac. Il est composé de différentes couches de mousse et de lichen collées avec des toiles d’araignée. La femelle y dépose de 8 à 10 œufs pâles piquetés de brun, qu’elle couve 2 semaines. Puis les jeunes seront nourris par les deux parents pendant une vingtaine de jours avant de quitter le nid.


statistique de l'espèce

Oiseaux des Jardins est un site co-administré par la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle.
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020