Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionatureOiseaux des JardinsMNHNLPOVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Participer
 - 
Participer : mode d'emploi
 - 
Ajouter un jardin
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
 - 
La carte des jardins
 - 
Les galeries
Données et analyses
 - 
Fiches espèces
 - 
Hirondelle de fenêtre 2018
 - 
Huppe fasciée 2018
 - 
Hirondelle rustique 2018
 - 
Gobemouche gris 2018
 - 
Mésange noire 2018
 - 
Perruche à collier 16-18
 - 
Tarin des aulnes 2018
 - 
Rougequeue noir 2018
 - 
Rougequeue à front blanc 2018
 - 
Moineau friquet 2018
 - 
Grosbec casse-noyaux 2018
 - 
Fauvette à tête noire 2018
 - 
Coucou gris 2018
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
Explication des symboles
    - 
la Foire aux questions
  Statistiques
Fiches espèces
 - 
Accenteur mouchet
 - 
Bouvreuil pivoine
 - 
Chardonneret élégant
 - 
Etourneau sansonnet
 - 
Geai des chênes
 - 
Gobemouche gris
 - 
Grive mauvis
 - 
Grosbec casse-noyaux
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Mésange à longue queue
 - 
Mésange bleue
 - 
Mésange charbonnière
 - 
Mésange noire
 - 
Moineau domestique
 - 
Moineau friquet
 - 
Pinson des arbres
 - 
Pinson du nord
 - 
Rougegorge familier
 - 
Rougequeue à front blanc
 - 
Rougequeue noir
 - 
Sittelle torchepot
 - 
Tarin des aulnes
 - 
Troglodyte mignon
 - 
Verdier d'Europe
Conseils
 - 
Fiches de comptage
 - 
Aide à l'inscription et à la saisie de données
 - 
Conseils mangeoires
 - 
Conseils nichoirs

Sittelle torchepot

Cliquez >> ICI << pour télécharger sous format pdf la fiche espèce de la Sittelle torchepot.

Ce petit oiseau de la taille d'une mésange est un champion d'escalade. La Sittelle torchepot arpente avec agilité les troncs des arbres pour y dénicher ses proies grâce à son bec pointu. Ses pattes courtes, robustes, aux griffes acérées lui donnent la capacité de se déplacer la tête en bas avec la même aisance que la tête en haut !

Mais son nom lui vient d’un tout autre talent : la maçonnerie. Le terme « torchepot », se rapproche du mot « torchis » qui fait écho à la façon qu’elle a de « cimenter » l’entrée de son nid pour se protéger et empêcher les espèces plus grosses d’y entrer.

La Sittelle torchepot fait des réserves de graines en vue de l'hiver. Mais elle en oubliera peut-être la cache et appréciera venir manger dans vos mangeoires, alors n’hésitez pas à lui proposer des fruits secs à décortiquer !

Pour d'autres informations sur cet oiseau aux multiples talents et des indications pour l'identifier, lisez notre fiche espèce.

Bonne lecture !

Et pour avoir plus de précisions sur cette espèce, vous pouvez également consulter les informations en ligne sur le site <<ici>>.


Oiseaux des Jardins est un site co-administré par la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle.
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018