Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionatureOiseaux des JardinsMNHNLPOVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Participer
 - 
Participer : mode d'emploi
 - 
Ajouter un jardin
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
 - 
La carte des jardins
 - 
Les galeries
Données et analyses
 - 
Fiches espèces
 - 
Hirondelle de fenêtre 2018
 - 
Huppe fasciée 2018
 - 
Hirondelle rustique 2018
 - 
Gobemouche gris 2018
 - 
Mésange noire 2018
 - 
Perruche à collier 2018
 - 
Tarin des aulnes 2018
 - 
Rougequeue noir 2018
 - 
Rougequeue à front blanc 2018
 - 
Moineau friquet 2018
 - 
Grosbec casse-noyaux 2018
 - 
Fauvette à tête noire 2018
 - 
Coucou gris 2018
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
Explication des symboles
    - 
la Foire aux questions
  Statistiques
Fiches espèces
 - 
Accenteur mouchet
 - 
Bouvreuil pivoine
 - 
Chardonneret élégant
 - 
Etourneau sansonnet
 - 
Geai des chênes
 - 
Gobemouche gris
 - 
Grive mauvis
 - 
Grosbec casse-noyaux
 - 
Hirondelle de fenêtre
 - 
Hirondelle rustique
 - 
Mésange à longue queue
 - 
Mésange bleue
 - 
Mésange charbonnière
 - 
Mésange noire
 - 
Moineau domestique
 - 
Moineau friquet
 - 
Pinson des arbres
 - 
Pinson du nord
 - 
Rougegorge familier
 - 
Rougequeue à front blanc
 - 
Rougequeue noir
 - 
Sittelle torchepot
 - 
Tarin des aulnes
 - 
Troglodyte mignon
 - 
Verdier d'Europe
Conseils
 - 
Fiches de comptage
 - 
Aide à l'inscription et à la saisie de données
 - 
Conseils mangeoires
 - 
Conseils nichoirs

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
nbre/page :
nbre : 235
 
lundi 22 octobre 2018
Et vous, de quelle couleur est votre mangeoire ?

Vous êtes nombreux à nourrir les oiseaux dans votre jardin durant l’hiver. Mais vous êtes-vous déjà demandé si la ou les mangeoires que vous utilisez plaisent aux oiseaux ? Des ornithologues du Royaume Uni se sont posés la question et ont cherché à savoir si certaines couleurs de mangeoires plaisaient d’avantage aux oiseaux de nos jardins.

Pour savoir quelle est la couleur préférée des oiseaux, consultez l’article paru sur Ornithomédia : Quelles sont les couleurs des mangeoires les plus attractives pour les oiseaux des jardins ?

Bonne lecture !

Crédit photo : Sophie Morin

posté par Marjorie Poitevin
 
mardi 4 septembre 2018
Comment saisir ses données ?

Vous êtes plus de 30 000 à transmettre des données sur les oiseaux de votre jardin. Depuis 2012, près de 2 660 000 observations ont été collectées ce qui fait de cet observatoire un des plus efficaces de sa catégorie au plan européen.

L’équipe de l’Observatoire des oiseaux des jardins vous propose aujourd’hui d’améliorer encore l’observatoire en collectant des données toujours plus intéressantes !

Comment précéder pour apporter les observations les plus utiles possibles ?

C’est facile et probablement très proche de votre façon de procéder aujourd’hui. Il s’agit de :

1)     - collecter et saisir vos observations sous forme de liste (c’est-à-dire en ne saisissant pas les observations une par une mais en les saisissant sur une seule plage horaire), idéalement incluant toutes les espèces que vous avez vues, sur un pas de temps clairement établi (dans l’idéal minimum 10 minutes d’observation). Exemple : vous observez 2 merles à 10h20, puis 1 moineau à 10h25, et 1 pie à 10h30. Saisissez 1 seule liste entre 10h20 et 10h30 incluant les 2 merles, le moineau et la pie.

2)      - de reproduire cet inventaire, dans les mêmes conditions, au même endroit, aux mêmes horaires et selon les mêmes modes d’observation (le même tour de jardin, la même fenêtre d’observation par exemple) ;

3)     - d’effectuer votre relevé le plus fréquemment possible au cours de l’année, du mois, de la semaine en fonction de votre disponibilité ;

4)   - de quantifier les oiseaux en effectuant un cumul sur la période d’observation. Exemple : si vous observez successivement 2 mésanges bleues, puis 3 mésanges bleues, puis 1 mésange bleue, ne notez que 3 mésanges bleues et non 6 (2+3+1).

N’oubliez pas que si vous observez un oiseau que vous n’arrivez pas à identifier, nous sommes à votre écoute pour vous aider. Il vous suffit de nous envoyer une photo ou une description par mail oiseauxdesjardins@lpo.fr.

L’équipe de l’Observatoire reste à votre écoute si vous avez des questions.

Bonnes observations et bonne rentrée à tous !

Crédit photo : CEN Nord-Pas-de-Calais

posté par Marjorie Poitevin
 
jeudi 2 août 2018
Avis de canicule au jardin !

Les humains ne sont pas les seuls à souffrir de la chaleur ! Les animaux aussi sont impactés. Alors pensez à les aider en cette période de canicule en mettant à leur disposition de l'eau fraiche.

Nous vous invitons donc à installer à l'ombre, dans votre jardin ou sur votre balcon, un récipient peu profond (3-4 cm) rempli d'eau qui permettra aux petits animaux de boire mais aussi de se baigner (eau qui devra être remplacée régulièrement).

Merci pour eux !

Crédit photo - David Geyres

posté par Marjorie Poitevin
 
mardi 24 juillet 2018
Grace à vous nous en savons un peu plus sur les oiseaux des jardins - Merci !

Une thèse basée sur vos observations vient de prouver que les oiseaux des champs profitent eux aussi du nourrissage en hiver !

On sait que les populations françaises d’oiseaux spécialistes du milieu agricole (comme l’Alouette des champs ou la Linotte mélodieuse) déclinent dans nos campagnes. Selon une étude récente du Muséum national d’Histoire naturelle et du CNRS, 1 oiseau des campagnes sur 3 à disparu en 15 ans ! Les raisons de cette diminution généralisée des populations sont mal connues, mais on en sait désormais un peu plus grâce à la thèse de Pauline Pierret, réalisée au sein du MNHN avec les données de l’Observatoire des oiseaux des jardins. Depuis son lancement en mars 2012, ce sont plus de 2 500 000 données qui ont été collectées dans plus de 35 000 jardins !

Que vous comptiez dans votre jardin ou dans un lieu public (un square ou une partie d’un parc par exemple), c’est votre implication qui a rendu cette thèse possible.

 Comment vos données ont permis à Pauline de faire sa thèse

Pauline est partie de l’hypothèse suivante: les oiseaux spécialistes des milieux agricoles viendraient se nourrir plus fréquemment dans les jardins en hiver, lorsque les jardins se trouvent en zone d’agriculture intensive. En effet, devant l’absence de ressources alimentaires dans les zones d’agricultures intensives durant l’hiver, les oiseaux viendraient chercher une nourriture de substitution dans les jardins.

Durant trois ans, elle a basé ses travaux sur l’analyse des données issues de l’Observatoire des oiseaux des jardins, et peut aujourd’hui vérifier son hypothèse. Et son intuition était bonne ! En s’intéressant aux jardins en milieu rural et à l’intensité des pratiques agricoles les entourant, et en croisant tout cela avec les populations d’espèces d’oiseaux présentes, elle a pu confirmer son hypothèse de départ.

Ainsi, plus les pratiques agricoles entourant les jardins sont intensives, plus certaines espèces d’oiseaux des campagnes viennent se nourrir aux mangeoires dans les jardins durant l’hiver. C’est particulièrement le cas pour le moineau friquet, certaines espèces de bruant (jaune et zizi) et la linotte mélodieuse, des oiseaux considérés comme spécialistes des milieux agricoles. Dans ces zones d’agriculture intensive, plus aucune graine n’est présente durant la saison hivernale car les zones de jachère, par exemple, n’existent plus.

Le nourrissage hivernal représente ainsi une solution valable pour la conservation de ces espèces, en particulier dans des milieux pauvres en nourriture à cette saison.

Ces conclusions ont été présentées au siège de la LPO à Rochefort, en février dernier.

Découvrez la courte présentation vidéo de la thèse - https://www.youtube.com/watch?v=vliM4G2d7hU

Voir la vidéo de présentatin de la thèse  - https://www.youtube.com/watch?v=Tns5d0hw58k

Un grand merci à vous tous pour votre participation !

Document à télécharger :  Téléchargez la thèse complète
posté par Marjorie Poitevin
 
lundi 2 juillet 2018
Un « super contributeur » à l’Observatoire des oiseaux des jardins à l’honneur…

Il y a 2 mois un des observateurs les plus « productif » de l’Observatoire des oiseaux des jardins était interviewé par Hugo Struna, du Blog Vigienature. Eric Schollaert nous faisait alors part de son expérience en tant que participant à l’Observatoire.

Découvrez son témoignage en vidéo et son interview sur le Blog Vigienature « Aujourd’hui je reconnais une soixantaine d’espèces à l’oreille ».

Bonne lecture !  

posté par Marjorie Poitevin
 
jeudi 28 juin 2018
Bilan du comptage oiseaux des jardins de mai 2018

Record battu pour le comptage national de fin mai ! 1 510 jardins ont pris part à ce comptage cette année, soit presque 2 fois plus qu’en 2017. Un grand merci à vous tous pour votre mobilisation.

Pour prendre connaissance de l’ensemble des résultats de ce comptage, je vous invite à prendre consulter le bilan complet >>ici<<.

Bonne lecture

posté par Marjorie Poitevin
 
lundi 18 juin 2018
Soutenez les centres de sauvegarde LPO !

Ce sont chaque année des milliers d’animaux qui sont pris en charge dans les différents centres de soin LPO. Des oiseaux, oui, mais aussi des mammifères, des reptiles et des amphibiens. Plus de 13 000 en 2017 et ce nombre est en augmentation depuis plusieurs années. Afin de pourvoir continuer à venir au secours de la faune sauvage en détresse, la LPO lance une campagne de soutien afin d’aider ces « hôpitaux ».

Je vous invite à en prendre connaissance directement sur le site de la LPO et dans le dépliant Volons au secours de la faune sauvage en détresse.

Et n’oubliez pas, que vous trouverez <<ici>> tous les conseils nécessaires pour venir en aide à un animal blessé.

Merci à vous

posté par Marjorie Poitevin
 
lundi 28 mai 2018
Premiers résultats du comptage du 26 et 27 mai !

Le comptage national des oiseaux des jardins du 26 et 27 mai 2018 est terminé. Merci à toutes et à tous pour votre implication !

Vous avez jusqu’au 15 juin pour enregistrer vos données sur le site de l’Observatoire. En attendant le bilan complet, nous avons tiré les premiers résultats des données déjà enregistrées sur le site. Au lendemain du comptage, 1 158 observateurs ont déjà participé dans 1 213 jardins, soit 340 de plus que l'année dernière. Avec plus de 11 000 observations et 30 000 oiseaux comptabilisés, le nombre de données est en nette augmentation par rapport à l'année dernière. Bravo !

Si vous avez un doute sur une identification d’oiseau, n’hésitez pas à envoyer un mail avec une photo à oiseauxdesjardins@lpo.fr.

Pour tout problème lié à l’utilisation du site, vous pouvez consulter le Guide d’aide. Si votre problème n’y figure pas, alors nous vous invitons à envoyer un mail à oiseauxdesjardins@lpo.fr


A bientôt pour le bilan complet du comptage !



Photo : Moineau domestique et Etourneaux sansonnets juvéniles. © Christophe Geyres

posté par Mathilde Josserand
 
jeudi 24 mai 2018
Suisse : toujours moins d'oiseaux dans les jardins

Moins d’oiseaux dans les jardins en Suisse : c’est le constat que pose l’association Birdlife Suisse suite au comptage national des oiseaux des jardins qui a eu lieu le premier week-end de mai.

En effet, seul 30,5 oiseaux par jardin ont été observés en moyenne dans les jardins cette année en Suisse, contre 36 en moyenne en 2015. Le Merle noir, la Mésange charbonnière et le Moineau domestique figurent dans le trio de tête des oiseaux les plus fréquemment observés dans les jardins suisses.

Si vous avez également constaté une baisse de la biodiversité dans votre jardin, sachez toutefois qu’il existe des aménagements permettant de favoriser la venue des oiseaux dans les jardins. N’hésitez pas à consulter l’article de Birdlife Suisse pour en savoir plus.

En France, les oiseaux seront-ils moins présents dans nos jardins cette année ? Et quelles seront les espèces les plus fréquemment observées ce printemps ? Pour que nous puissions répondre à ces questions, nous avons besoin de votre aide ! Le comptage national des oiseaux des jardins français aura lieu le week-end du 26 et 27 mai 2018. Vous pourrez trouver toutes les informations relatives au comptage dans cet article.

Merci pour votre l’intérêt que vous portez à l’Observatoire des oiseaux des jardins, et à bientôt !

posté par Mathilde Josserand
 
mardi 22 mai 2018
Le comptage c’est ce week-end !

Cette année la météo semble être avec nous car du beau temps est prévu dans une grande partie du pays ce week-end ! Alors pensez à réserver 1h pour observer et compter les oiseaux qui viennent visiter votre jardin.

Pour rappel, voici comment participer au comptage :

  • Choisir un jour de comptage, soit le samedi 26, soit le dimanche 27.
  • Trouver le lieu ! Idéalement un jardin, public ou privé, pas d’importance ! Il vous est aussi possible de participer si vous ne possédez qu’un balcon ou une cour.
  • Observer et noter durant 1h tous les oiseaux qui visitent votre jardin. Le créneau horaire d'observation est libre, à vous de le choisir en privilégiant la matinée, moment où les oiseaux sont  le plus actifs en cette période. Pour chaque espèce, ne dénombrez que l'effectif maximum d’oiseaux observé simultanément.
  • Saisir vos observations sur le site de l'Observatoire. Si vous n'êtes pas encore inscrits, cela ne vous prendra que quelques petites minutes ! Vous trouverez <<ici>> unGuide détaillé d’aide à l’inscription et à la saisie de données.

Pour vous aider :

Si vous rencontrez un problème pour l’identification d’un oiseau, envoyez une photo à l'adresse de l'Observatoire (oiseauxdesjardins@lpo.fr) avant le 17 juin 2018. Nous vous aiderons à l'identifier afin de pouvoir l'ajouter à la liste des espèces observées ce week-end !

Pour toutes précisions ou questions :

oiseauxdesjardins@lpo.fr

Rendez-vous au jardin les 26 & 27 mai prochains !

Crédit photo : Cécile Rousse / LPO

posté par Marjorie Poitevin
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
nbre/page :
nbre : 235

Oiseaux des Jardins est un site co-administré par la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle.
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018