Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionatureOiseaux des JardinsMNHNLPOVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Participer
 - 
Participer : mode d'emploi
 - 
Ajouter un jardin
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
 - 
La carte des jardins
 - 
Les galeries
Données et analyses
 - 
Fiches espèces
 - 
Chardonneret élégant 19-20
 - 
Gobemouche noir 2020
 - 
Hirondelle rustique 2020
 - 
Gobemouche gris 2020
 - 
Perruche à collier 19-21
 - 
Hirondelle de fenêtre 2020
 - 
Rougequeue noir 2020
 - 
Rougequeue à front blanc 2020
 - 
Martinet noir 2020
 - 
Fauvette à tête noire 2020
 - 
Roitelet huppé 2020
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
Explication des symboles
    - 
la Foire aux questions
  Statistiques
Conseils d'observation
 - 
Comment observer ?
Newsletter
 - 
Inscription à la newsletter
 - 
L'Observatoire et la science
Fiches espèces
 - 
Toutes les fiches espèces
 - 
Fiches confusion
Bilan des comptages nationaux
 - 
Bilans des comptages de mai
 - 
Bilans des comptages de janvier
Conseils
 - 
Fiches de comptage
 - 
Aide à l'inscription et à la saisie de données
 - 
Conseils nichoirs
 - 
Conseils mangeoires

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
nbre/page :
nbre : 324
 
lundi 10 août 2020
Fortes chaleurs: de l'eau pour la petite faune !

Avec les fortes chaleurs que nous vivons actuellement, la LPO recommande vivement de laisser des gamelles d'eau peu profonde dans votre jardin. Cela profitera non seulement aux oiseaux mais aussi aux hérissons, aux écureuils et aux abeilles qui pourront venir s'y désaltérer.

Retrouvez <<ici>> tous les conseils de la LPO y comrpis en cas de découverte d'un animal affaibli !

Bonne lecture !


Écureuil à l'abreuvoir © Oldiefan - Pixabay


 

posté par Clémence Gaudard
 
mercredi 5 août 2020
Fiche espèce : Loriot d'Europe

Quand le Loriot d'Europe nous fait l'honneur de se montrer, il faut en profiter... Sous ses grands airs d'oiseau exotique haut en couleur, se cache un animal discret, farouche et territorial.

C'est le plus souvent à son chant caractéristique que l'on note sa présence. Migrateur, hivernant en Afrique tropicale, il arrive en France vers le mois d'avril pour se reproduire. Adepte des zones boisées (forêts de feuillus, peupleraies, grand parcs, jardins) avec de grands arbres, dans lesquels il peut se dissimuler, le Loriot d’Europe construit un nid en forme de poche pendant à la fourche des hautes branches.

Pour apprendre à le reconnaître et en apprendre plus sur sa biologie, vous trouverez <<ici>> sa fiche espèce.

Bonne lecture !

Document à télécharger :  Fiche espèce : Loriot d'Europe
posté par Clémence Gaudard
 
lundi 3 août 2020
Mésange nonnette ou Fauvette à tête noire ?

Vous avez observé un oiseau avec une calotte noire sur la tête... et vous hésitez entre une Mésange nonnette ou Fauvette à tête noire ? Nous allons vous aider !

Même si la Fauvette se montre plus discrète que la Mésange nonnette, de loin on peut facilement les confondre, notamment à cause de la calotte noire. Mais une fois bien identifiées, les différences semblent évidentes.

Vous trouverez <<ici>> une fiche pour vous aider à distinguer la Mésange nonnette de la Fauvette à tête noire.

Bonne lecture !


 

posté par Clémence Gaudard
 
mercredi 29 juillet 2020
Fiche espèce : Coucou gris

Coucou gris

 

Du haut de sa branche,

Coucou crie :

Cou-cou! Cou-cou!


 

Coucou chanteur,

Salue le printemps gaiement.

Coucou charmeur,

Discret garnement, nargue le passionné de son chant entêtant.

Coucou enchanteur,

Gris ou roux, nous offre à le contempler un bref instant.

Coucou squatteur,

Gros intrus dans un si petit nid, quémandeur bruyant.

Coucou voyageur,

Septembre venu, s'en retourne vers l'Afrique, vaillant.

Poésie sur le Coucou gris, Clémence Gaudard

 

Pour en apprendre d’avantage sur le Coucou gris, retrouvez "ici" sa fiche espèce.

Bonne lecture!

Document à télécharger :  Fiche espèce : Coucou gris
posté par Clémence Gaudard
 
lundi 27 juillet 2020
La Chevêche d'Athéna, une espèce exigeante

 

Partout en Europe, les populations de Chevêche d’Athéna sont considérées « en déclin » depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Comme beaucoup d’autres espèces dépendant des milieux agricoles, cette espèce est menacées par l’intensification de l’agriculture, la disparition des haies, des arbres isolés et des vergers - comportant des fruitiers avec des cavités, très appréciées par la Chevêche pour nicher ou dormir - qui constituaient son habitat de prédilection.

 

Les projets de conservation ont eu pour effet de réduire le déclin de l’espèce. Et c’est dans le but d’optimiser cette conservation que la Station ornithologique de Sempach, en Suisse, a fait des recherches sur la dispersion de la Chevêche d’Athéna et sur ses préférences d’habitat. Les résultats de ces recherches sont présentées dans un article complet accessible <<ici>>.

 

Vous pourrez y dénicher bon nombre de conseils et d’informations intéressantes sur ce que vous pouvez mettre en place dans votre jardin (en zone agricole/campagne) pour accueillir cette petite chouette. Comme par exemple que « les cavités d’arbres et les piles de bois sont particulièrement importants en hiver car ils présentent de meilleures qualités thermiques que les nichoirs ».

 

Pour en savoir plus sur la Chevêche d’Athéna et sa situation en France, vous pouvez également consulter sa fiche espèce sur le site de la Mission Rapaces.

 

 

Chevêche d'Athéna © Alexandre ROUX - FlickR

 

posté par Clémence Gaudard
 
mercredi 22 juillet 2020
Fiche espèce : Chevêche d'Athéna

Connaissez-vous la Chevêche d’Athéna ? Cette petite chouette au nom empreint de mythologie était liée à la Déesse Athéna, qu’elle accompagnait et symbolisait dans la Grèce Antique.

C’est une des rares chouettes à être active en plein jour. Petite silhouette ronde et ramassée, on la voit souvent perchée sur un poteau électrique ou un toit de ferme dans les villages agricoles. C’est dans les vieux murs ou les vieilles granges, qu’elle trouve des trous pour nicher et si vous souhaitez l’accueillir chez vous il ne faut surtout pas les reboucher !

Pour en savoir plus sur la Chevêche d’Athéna, retrouvez <<ici>> sa fiche espèce.

Bonne lecture !

Document à télécharger :  Fiche espèce : Chevêche d'Athéna
posté par Clémence Gaudard
 
lundi 20 juillet 2020
La mésange charbonnière, capable d'imitation ? Apercu d'une découverte récente.

On connaissait les talents d’imitateurs de l’Étourneau sansonnet mais pas ceux de la Mésange charbonnière. Et pourtant, l’ornithologue Raül Aymí a trouvé pas loin de 109 cas d’imitations sur 4681 enregistrements d’oiseaux écoutés sur le site Xenocano.org. Découvrez dans cet article quelles sont les espèces imitées par la Mésange charbonnière et écoutez l’imitation qui est à l’origine de cette découverte !

Pour information, cet article est basé sur une publication scientifique (en anglais) intitulée Mimicry by Great Tit Parus major of Western Bonelli’s Warbler Phylloscopus bonelli et parue en novembre 2019 dans la Revue Catalane d’Ornithologie.

 

Mésange charbonnière © TheOtherKev-Pixabay

posté par Clémence Gaudard
 
jeudi 16 juillet 2020
Et si on recensait aussi les hérissons?

L’enquête Mission Hérisson lancée aujourd'hui consiste à suivre la présence de l’espèce partout en France grâce à des tunnels à empreintes installés plusieurs nuits consécutives dans un jardin ou dans un coin de nature de votre choix.

 

Le lancement de l’enquête Mission Hérisson va potentiellement offrir une perspective intéressante : connaître l’état de santé de la population de Hérisson d’Europe en France. En Grande Bretagne, les chiffres sont alarmants : 1/3 des hérissons a disparu des campagnes en 20 ans. Plus vous serez nombreux à participer, meilleures seront les estimations !

 

Pour participer à l’enquête, commandez dès maintenant votre Kit de participation à la Mission Hérisson auprès de la Boutique. Vous pouvez également construire votre tunnel vous-même en suivant pas à pas notre Guide de construction.

 

Qui dit lancement de l’enquête, dit lancement du site Mission Hérisson sur lequel vous allez pouvoir saisir les données récoltées et trouver de nombreuses informations sur le Hérisson et sur l’Enquête.

 

Pour toute question relative à l’enquête, n’hésitez pas à contacter mission.herisson@lpo.fr.

 

Pour être tenu au courant du déroulement de l’enquête mais aussi de toute les actualités sur le Hérisson d’Europe, vous pouvez vous inscrire à la Newsletter.

 

Rejoignez nous également sur le Groupe Facebook de l’Enquête.

 

Rendez-vous sur https://missionherisson.org !

 

 

Tunnel avec empreintes

posté par Clémence Gaudard
 
mercredi 15 juillet 2020
Fiche espèce : Petit-duc scops

Un rapace nocturne migrateur de la taille d'un étourneau, ça vous parle ? Il s'agit du Petit-duc scops. Ce petit hibou hiverne en Afrique et arrive en France en avril, après les hirondelles, pour sa reproduction. Il est très présent en Méditerranée mais on peut le retrouver dans des zones bien définies, jusqu'au sud de la Loire.

Comme beaucoup de rapaces nocturnes, il ne construit pas de nid mais pond dans les cavités, à même le substrat. Et, au même titre que d'autres oiseaux insectivores cavernicoles, il est menacé par la disparition des insectes et des cavités naturelles.

Pour en savoir plus sur le Petit-duc scops, retrouvez <<ici>> sa fiche espèce.

Retrouvez également la vidéo d’un Petit-duc scops en position de camouflage.

Bonne lecture !

Document à télécharger :  Fiche espèce : Petit-duc scops
posté par Clémence Gaudard
 
lundi 13 juillet 2020
Fortes chaleurs : tous les conseils de la LPO pour aider la petite faune sauvage

Avec les fortes chaleurs annoncées, vous vous demandez comment agir pour aider la petite faune qui fréquente votre jardin ? Vous avez trouvé un animal affaibli et vous vous demandez que faire ?

Retrouvez <<ici>>tous les conseils de la LPO.

Bonne lecture !

 

Merle noir dans son bain © Helga Kattinger

posté par Clémence Gaudard
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
nbre/page :
nbre : 324

Oiseaux des Jardins est un site co-administré par la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle.
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020